Comment devenir hypnothérapeute ?

Le praticien en hypnose utilise l’hypnose et agit sur l’inconscient de ses patients afin de traiter des troubles d’ordre psychiques et somatiques. Il les aide également à surmonter des difficultés qui étaient jusque-là intériorisées et souvent dissimulées. Il y a donc un certain nombre de pré-requis indispensables afin de devenir hypnothérapeute et d’exercer cette profession dans son propre cabinet. Parce qu’il est important de les connaître avant de se lancer, nous vous les présentons ici.

 

PRATICIEN EN HYPNOSE : Une profession non réglementée par l’Etat français …

 

L’hypnothérapie demeure encore, en 2017, en France, une profession non réglementée. A la différence des médecins, des psychologues ou des psychiatres par exemple, toute personne qui le souhaite a légalement le droit d’ouvrir un cabinet au sein duquel il pratiquera l’hypnose. L’hypnothérapeute n’a donc pas l’obligation de réaliser quelconque formation ni de disposer d’un diplôme reconnu par l’Etat. Cependant, en pratique, tout n’est pas aussi simple.

 

Mais une formation bien indispensable

 

En effet, dans la réalité, suivre une formation est bien indispensable. Elle permet d’une part d’acquérir un certain nombre de connaissances et de techniques à la fois théoriques et pratiques, nécessaires à la pratique de l’hypnose. Pour cela, vous pouvez suivre une formation spécialisée dans le type d’hypnose que vous souhaitez pratiquer (Traditionnel, semi-traditionnel, Ericksonienne…) dans un institut ou une école spécialisée dans l’hypnose.

D’autre part, suivre une formation permet d’acquérir une crédibilité plus importante aussi bien auprès des patients potentiels que des autres professionnels du métier. Un grand nombre de professionnels pratiquant l’hypnothérapie sont également psychothérapeutes ou professionnels de la santé. Reconnus comme tels par l’Etat, ils bénéficient donc d’une expérience, d’une notoriété et d’une reconnaissance plus importante. La confiance des patients à leurs égard sera également plus grande. C’est pourquoi, afin de se distinguer et de parvenir à se faire une place, nous recommandons à ceux qui souhaitent exercer le métier d’hypnothérapeute en libéral de suivre une formation qualifiante qui permet d’obtenir un diplôme reconnu par l’Etat (Psychothérapeute ou professionnel de la santé). Un tel diplôme aide à acquérir une image beaucoup plus professionnelle et sera un atout non négligeable dans l’exercice de l’activité d’hypnothérapeute.

En quelques mots, si une formation n’est pas obligatoire sur le plan juridique pour pouvoir exercer le métier d’hypnothérapeute, en réalité, elle est pourtant bien nécessaire. Que ce soit en hypnose ou dans un domaine reconnu par l’Etat, la formation se révèle, dans les faits, être un critère indispensable pour pouvoir lancer son cabinet.