Qui peut devenir hypnothérapeute ?

L’hypnothérapeute est un praticien qui recourt à l’hypnose à des fins thérapeutiques. Ce n’est cependant ni un médecin ni un magicien ! Alors si ce métier vous intéresse et que vous vous demandez si vous disposez des compétences nécessaires pour l’exercer, vous êtes au bonne endroit. Nous allons en effet tenter de vous éclairer sur ce sujet.

 

Les compétences nécessaires pour devenir hypnothérapeute

 

A priori, tout le monde est capable de pratiquer l’hypnose à condition d’en connaître les techniques bien spécifiques. Néanmoins, certaines personnes auront plus de facilité à les mettre en oeuvre que d’autres. En effet, certaines qualités humaines peuvent faciliter l’exercice de l’hypnose. L’hypnose consistant à accompagner et à guider autrui, il sera ainsi recommandé d’être à l’aise avec autrui et d’être un très bon communicant. Être en mesure d’obtenir facilement la confiance du patient sera aussi un atout majeur dans votre pratique de l’hypnose puisque plus votre patient sera à l’aise, plus la séance portera ses fruits. Vous devez également posséder un excellente capacité d’écoute et un grand sens de l’observation. Particulièrement en hypnose Ericksonienne, la pratique de cette discipline est avant tout un échange entre vous et votre patient. Il faudra être extrêmement réceptif afin de percevoir et d’interpréter les signes donnés par celui-ci. L’hypnotiseur doit également faire preuve d’une grande patience afin d’accompagner ses patients. Chaque patient est différent, et le nombre d’heures nécessaire à la résolution des symptômes variera d’un patient à l’autre. Enfin, l’hypnothérapeute, est confronté dans son métier à des situations très diverses. Il doit alors faire preuve de curiosité et d’une grande ouverture d’esprit.

 

Une formation particulière est-elle nécessaire pour devenir hypnothérapeute ?

 

Si les qualités citées précédemment sont indispensables pour devenir hypnothérapeute, celles-ci ne suffisent pas. En effet, ne peut pas être hypnotiseur qui veut, et une formation à la fois théorique et pratique est indispensable. Il vous faudra par exemple acquérir des compétences approfondies en psychologie, en psychothérapie, en développement personnel, ou en pensée positive. De nombreuses écoles et facultés dispensent de telles formations en hypnose, aussi bien en continu qu’en initial selon vos besoins. Actuellement la pratique de l’hypnose n’étant pas réglementée, il est recommandé de se tourner vers un organisme dont les formateurs bénéficient d’une accréditation de la Société Française de l’hypnose. Ceci garantira la qualité de l’enseignement.  

Si certaines écoles exigent d’avoir effectué auparavant une formation en psychologie ou en médecine, d’autres recommandent de suivre une initiation à l’hypnose. Les modalités d’accompagnement des patients étant très différentes d’un type d’hypnose à l’autre, il est recommandé de suivre une initiation à l’hypnose qui correspond au type d’’hypnose que vous souhaitez exercer. Pour rappel, on distingue en effet principalement l’hypnose traditionnelle, l’hypnose semi-traditionnelle et l’hypnose Ericksonienne. Selon le type d’hypnose, le rôle joué par l’hypnotiseur diffère grandement et les injonctions donnés seront plus ou moins directives.

Dans les grandes lignes, si tout le monde dispose sur le papier des capacités pour pratiquer l’hypnose, celles-ci doivent impérativement être travaillés. C’est pourquoi suivre une formation à l’hypnose est indispensable pour tout futur hypnothérapeute.