Quelles sont les sensations ressenties après une séance d’hypnose ?

 

Pour faire face aux problèmes liés au stress, à l’anxiété ou à d’autres motifs médicaux et psychothérapeutiques, l’hypnose fait depuis quelques années de plus en plus d’adeptes. Existant sous quatre formes, à savoir l’hypnose classique ou traditionnelle, l’hypnose Ericksonienne, la nouvelle hypnose et enfin l’hypnose humaniste, ces quatre techniques impliquent la production d’un état de conscience modifié chez le sujet hypnotisé. Entrant dans une sorte de transe, le sujet s’abandonne, il se trouve déconnecté du monde extérieur.

À travers ce texte, voici une tentative d’explication des sensations ressenties après une séance d’hypnose, entre autres les sensations, les effets secondaires.

 

La séance d’hypnose

Tout d’abord, il convient de décrire en quelques phrases le déroulement d’une séance d’hypnose. Le plus souvent initiée par un psychothérapeute, la séance d’hypnose se déroule de manière progressive. Cette séance dure en moyenne 45 minutes.

 

L’étape d’induction hypnotique

Via un processus de guidance du psychothérapeute, le patient s’allonge sur un divan ou il est invité à se relaxer, soit en fermant ses yeux, soit en fixant un point dans la pièce ou un objet précis. Il s’agit là de la phase pré-induction. Le thérapeute s’adresse à son patient d’une voix douce, certains optent pour la diffusion d’ une mélodie relaxante via un matériel sonore et communiquent dans un micro. C’est l’étape d’induction hypnotique qui permet au patient d’entrer dans un état d’hypnose.

Pour savoir si le patient est bel et bien sous hypnose, le thérapeute lui demandera par exemple soit de croiser les bras, soit de lever une main. Si ce dernier s’exécute, il dans un état hypnotique, et il sera à même d’être réceptif aux différentes suggestions du thérapeute.

Une fois dans un état hypnotique, le thérapeute s’adresse à son patient avec des suggestions directes ou indirectes, par exemple, « votre respiration est calme et apaisante « . Le patient entend la voix du thérapeute qui le guide à travers ces suggestions. À tout moment, le patient peut sortir de cet état d’hypnose et se souvenir de ce qui s’est déroulé.

 

Les signes de transe hypnotiques

Le thérapeute identifiera quelques signes de transe hypnotique, pour reconnaître si son patient est hypnotisé. Ces signes peuvent se transparaître au niveau des yeux (présence de larmes, dilatation des pupilles, mouvement rapide des yeux…), au niveau des muscles (modification tonus musculaire, relâchement ou rigidité des muscles…), au niveau du corps en général (la température du corps augmente ou baisse, le rythme cardiaque s’intensifie, le teint de la peau change, le rythme respiratoire ralentit…).

 

La sortie d’hypnose

À la fin de la séance, le patient se réveillera progressivement en douceur grâce à un compte à rebours. Le plus souvent, le patient se retrouve un état de bien-être et de repos agréable. Ensuite, le patient et le thérapeute vont commenter la séance, voir ensemble les difficultés et résistances, trouver un scénario possible pour une transformation intérieure.

 

Sensations ressenties et effets secondaires

D’après Chertok, l’hypnose est comme un «quatrième état organismique », on l’associe à un état de veille, de somnolence et de rêve. Grâce à elle, la perception de la réalité est différente,  le corps devient plus réceptif, plus sensible. Cela entrainera des changements psychologiques qui vont améliorer la santé du patient.

L’état d’hypnose s’apparente à un état de détente, de relaxation et de « lâcher-prise « , similaire à un état de veille et de sommeil. L’état hypnotique va faire diminuer l’activité électrique du cerveau de l’hypnotisé, permettant une entrée dans son subconscient. Comme mentionnés plus haut, chez certains patients,  après une séance d’hypnose certains signes de transe hypnotiques peuvent survenir.

On peut citer la sensation de somnolence comme après une sieste, la sensation de bien-être, de calme, on se sent plus zen. De même, l’hypnotisé sent retrouver une nouvelle énergie, avec une sensation de légèreté.

Dans de rares cas, on peut apercevoir une migraine passante ou des sensations de vertige qui se dissipent peu à peu. Néanmoins, chaque patient est différent, chacun pourra être sensible ou non à ces « effets secondaires « .

 

Ces séances présentent-elles des dangers ?

Les dangers de l’hypnose sont le plus souvent expliqués par un usage inadéquat. L’hypnose est un ensemble de technique thérapeutique.  L’usage thérapeutique de l’hypnose nécessite une formation. L’hypnose peut être nocive si l’hypnotiseur manque de formation.

En situation thérapeutique, elle ne devrait être effectuée que par un professionnel ayant l’habitude des patients comme un psychologue, un médecin spécialiste ou un psychiatre. À cet effet, les professionnels usant de cette méthode devraient être soumis à des codes d’éthiques et de réglementations, qui protégeront les patients.

Un hypnothérapeute incompétent aura une carence dans la connaissance même de la pathologie et donnera un mauvais diagnostic sur l’état de son patient. Certains professionnels de santé comme les infirmières, les orthophonistes, les sages-femmes… usent également de l’hypnose dans la pratique de leurs activités professionnelles.

Il est faux de croire que l’hypnose est une thérapie facile à mettre en œuvre. Il nécessite tout un savoir-faire. A noter que l’hypnose médicale est tout à fait différente de l’hypnose de spectacle. Il s’agit ici d’un phénomène très en vogue dédié pour le divertissement. Voir des gens exécuter à la lettre et de façon inconsciente les ordres d’un hypnotiseur comme le fameux Messmer, c’est à la fois bluffant et amusant.

 

Découvrez dès maintenant notre formation en hypnose pour devenir hypnothérapeute professionnel certifié