Quelle différence entre hypnose et psychothérapie ?

 

 

 

Lorsqu’une personne désire venir à bout d’un trouble psychologique, elle va se renseigner sur les différentes formes de thérapies possibles, parmi lesquelles on retrouve l’hypnose et la psychothérapie.

Historiquement, l’hypnose est à l’origine de toutes les psychothérapies. En effet, le terme « psychothérapie » servait à l’origine à désigner le traitement des troubles psychologiques par le biais de la suggestion hypnotique. Au fil du temps, cette définition a évolué, et les praticiens ont peu à peu délaissé l’hypnose au profit d’autres approches. Toutefois, on observe un retour de cette pratique ancestrale en médecine et en thérapie ces dernières années. Les psychiatres et psychologues redécouvrent la richesse clinique de l’hypnose.

Quant à la psychothérapie, elle est la forme de thérapie la plus répandue de nos jours. Alors, vers laquelle de ces thérapies se tourner ? Quelles sont leurs principales différences ? Explications.

 

Qu’est-ce que la psychothérapie ?

La psychothérapie désigne les soins prodigués par une personne formée à un ou plusieurs individus souffrant de troubles psychologiques. La psychothérapie intervient parfois en complément d’autres interventions à but thérapeutique, comme une pris médicamenteuse par exemple.
On compte plus de 200 formes de psychothérapies officiellement répertoriées, s’appuyant sur des pratiques et des théories différentes, voire contradictoires. Le type de psychothérapie ne sera donc pas le même en fonction du praticien, de l’âge du patient, de la sévérité du trouble, du contexte, etc. Etant donné que plusieurs écoles de pensée se contredisent, la psychothérapie est encore sujet à controverse.

Comment fonctionne la psychothérapie ?

En général, une psychothérapie est un traitement plutôt long, de plusieurs mois voire de plusieurs années, en fonction de la problématique à résoudre. Le psychothérapeute a souvent un rôle passif, il aide le patient à prendre conscience de son problème, en l’écoutant. Ce procédé demande donc un temps relativement long pour que le patient fasse son analyse et perçoive des résultats. Néanmoins, c’est une pratique qui a fait ses preuves et qui a aidé de nombreux patients à se libérer de troubles psychologiques en tous genres.

Les applications de la psychothérapie

• Se débarrasser de troubles psychologiques handicapants au quotidien : phobies, stress, crises de panique, épisodes de déprime, etc.
• Venir à bout de problèmes d’ordre affectif ou relationnel : obsession, timidité, manque de confiance en soi, déception amoureuse, etc.
• Changer des comportements qui nuisent au bien-être : stress post-traumatique, dépendance, troubles sexuels, etc.
• Surmonter une crise existentielle et redéfinir ses objectifs de vie, par exemple lors d’une réorientation professionnelle ou d’un changement de vie important.
• Recherche de bien-être, d’équilibre et développement personnel.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose désigne un état modifié de conscience. Il ne s’agit pas d’un état de sommeil contrairement à ce que certains peuvent penser, mais plutôt d’un état de relaxation profonde, qui se rapproche de la méditation.

Lorsqu’un individu est en état d’hypnose, il peut accéder à son inconscient, dans le but d’y induire le changement qu’il souhaite voir se produire. Une personne hypnotisée parvient à faire abstraction du monde qui l’entoure, et à se reconcentrer sur elle-même, et ainsi renouer le dialogue avec son inconscient, qui est aux commandes de notre vie. Ainsi, il est possible de lui communiquer des changements de toute sorte, à condition que ceux-ci soient réalistes.

Toutefois, de nombreuses idées reçues persistent sur l’hypnose, car cette pratique est souvent associée au cinéma ou au monde du spectacle, et nombreux sont ceux qui doutent de son efficacité. Pourtant, l’hypnose ne s’apparente en rien à de la magie, c’est un état tout à fait naturel, qui ne présente absolument aucun danger pour la santé.

 

 

Bien faire la différence entre un hypnothérapeute et un hypnotiseur

Si vous êtes à la recherche d’un praticien pour vos séances d’hypnose, il convient de distinguer un hypnothérapeute d’un hypnotiseur. Le premier dispose d’une formation hypnose dans le domaine de la santé. Un hypnothérapeute est spécialement formé pour soigner et accompagner un patient vers la résolution de son problème. Quant à l’hypnotiseur, il s’agit d’un individu capable de provoquer l’état d’hypnose. Ainsi, le contexte dans lequel ils pratiquent l’hypnose et leurs buts sont bien différents.

Les applications de l’hypnose

Comme expliqué précédemment, l’hypnose permet d’accéder à son inconscient pour y communiquer un changement que l’on désire voir se produire sur notre comportement. Par conséquent, les applications de l’hypnose sont presque infinies, à condition bien sûr que l’objectif fixé soit atteignable et réaliste. Les applications les plus fréquentes sont les suivantes :

• Vaincre des phobies en tout genre.
• Améliorer sa confiance en soi, sortir de sa timidité.
• Accompagner une perte de poids, traiter les troubles alimentaires.
• Venir à bout de dépendances : à la cigarette, au grignotage, etc.
• Réduire l’anxiété et le stress.
• Sortir d’une dépression.
• Retrouver le sommeil et en finir avec les insomnies.

Toutefois, même si l’hypnose offre des applications très variées et presque infinies, elle n’a pas vocation à traiter des troubles psychologiques sévères, tel que la schizophrénie.

 

Comment savoir quelle forme de thérapie est la plus adaptée ?

En fonction de la durée du traitement

Même si les applications semblent plus ou moins similaires, les méthodes utilisées sont radicalement différentes. La principale différence réside sans doute dans la durée du traitement. En effet, une hypnothérapie sera qualifiée de thérapie « courte », car le patient peut percevoir des effets bénéfiques dès la première séance. Bien sûr, le nombre de séances dépendra des individus et des pathologies, mais le plus souvent, seulement 1 à 3 séances sont nécessaires. En revanche, une psychothérapie s’effectue sur plusieurs mois, voire plusieurs années, au cours desquels le patient verra son état s’améliorer progressivement.

Ainsi, l’hypnose est davantage conseillée dans le cas du traitement d’une phobie, pour arrêter de fumer ou perdre du poids. Dans le cas d’une dépression sévère, il est plutôt conseillé de se tourner vers une psychothérapie.

En fonction du patient

Pour qu’une thérapie par l’hypnose soit efficace, il est important de savoir lâcher prise. Si vous avez des a priori concernant cette pratique, sachez que l’hypnose est efficace sur pratiquement tout le monde. Ainsi, même si vous êtes sceptique, cela ne vous empêchera pas d’accéder à l’état d’hypnose. Toutefois, cela peut prendre plus de temps, si vous émettez des résistances ou que vous avez des difficultés à vous laisser aller.

Alors, il est préférable de se tourner vers une psychothérapie. Dans le cadre d’une psychothérapie, il est important de parvenir à parler, à se confier, en toute honnêteté pour que la thérapie soit efficace.

Dans tous les cas, il est conseillé de choisir en fonction de vos préférences, de vous fier à votre instinct plutôt qu’aux avis et aux recommandations.
Enfin, il faut savoir que l’hypnose ne fonctionne pas sur les enfants de moins de sept ans, tout simplement car leur inconscient n’est pas encore développé. Au-delà de cet âge, l’hypnose peut se révéler très efficace, aussi bien sur les enfants que sur les adolescents et bien sûr, les adultes.

 

Pour conclure, il est impossible d’affirmer que l’une de ces thérapies est meilleure que l’autre, ou plus efficace, tant elles sont différentes. Il existe cependant des thérapeutes meilleurs que d’autres, ou des thérapies plus adaptées en fonction de la personnalité du patient. Si une précédente thérapie s’est avérée inefficace, qu’il s’agisse d’une psychothérapie ou d’une hypnothérapie, il peut être intéressant de renouveler l’expérience avec un autre praticien, et peut être un autre état d’esprit.