L’hypnose pour se préparer à l’accouchement

 

 

 

L’hypnose est une méthode efficace pour traiter de nombreux maux, mais saviez-vous que c’était également un excellent moyen de se préparer à l’accouchement ? Avec l’hypnose, la future maman peut apprendre à mieux maitriser ses sensations et gérer son stress. Cela lui permet ainsi d’être sereine le jour J, et de vivre pleinement son accouchement. Comment l’hypnose peut-elle aider à se préparer à l’accouchement ? Nous faisons le point sur cette pratique.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est définie comme un état de conscience modifié. C’est un état de relaxation profonde, pouvant s’apparenter à la méditation, qui permet à un individu de renouer le dialogue avec son inconscient. Les applications de l’hypnose sont très nombreuses : mieux gérer son stress au quotidien, arrêter de fumer, augmenter sa confiance en soi, vaincre une phobie, etc. Mais cette méthode très efficace est également recommandée pour accompagner la grossesse, et notamment pour préparer les futures mamans à l’accouchement. L’hypnose ne présente absolument aucun danger, ni pour la mère ni pour l’enfant. En réalité, il s’agit d’un état tout à fait naturel, que nous expérimentons plusieurs fois au cours de la journée, sans même nous en rendre compte. Pour être en contact avec son inconscient et lui induire un changement, il est possible d’entrer en état d’hypnose avec l’aide d’un thérapeute ou seul, en pratiquant ce que l’on appelle l’autohypnose.

Quels sont les bienfaits de l’hypnose pour se préparer à l’accouchement ?

L’hypnose et un puissant allié pour supporter les contractions et la douleur de l’accouchement, en particulier pour les femmes qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas avoir recours à une péridurale. Toutefois, même si une femme accouche sous péridurale, l’hypnose peut s’avérer très utile pour gérer le stress lié à l’accouchement, ou pour ressentir des sensations plus confortables, et ainsi être plus sereine.

Certaines femmes sont particulièrement angoissées à l’idée d’accoucher. Grace à l’hypnose, le praticien qui a reçu une formation hypnose lyon peut associer l’idée de l’accouchement à une sensation de bien-être, à un sentiment positif. Il peut également faire accéder la future maman à des évènements significatifs de son passé qui pourraient être à l’origine de ce malaise. A l’issue des séances, l’inconscient de la future maman envisagera l’accouchement avec une profonde sérénité. C’est pour cela que l’hypnose diffère des autres méthodes de relaxation comme le yoga ou la sophrologie, qui apportent uniquement du bien-être et aident à se relaxer.

 

Dans quel cas recourir à l’hypnose pour se préparer à son accouchement ?

A priori, il n’y a aucune contre-indication pour pratiquer cette méthode de préparation à l’accouchement. Toutefois, il est primordial qu’elle soit pratiquée par un praticien formé et que la maman ne souffre pas de troubles psychotiques.

L’hypnose s’adapte donc à une majorité de femmes, même à celles qui vivent une grossesse à risque. Elle est particulièrement recommandée pour les futures mamans étant très angoissées par l’accouchement, notamment celles avec des antécédents de grossesse douloureux. C’est également une pratique très appréciée par les femmes qui souhaitent un accouchement le plus naturel possible, sans péridurale, qui nécessitent donc de mieux maitriser leurs sensations.

Bien entendu, un accouchement sous hypnose est compatible avec toutes sortes d’interventions médicales, y compris la péridurale. Aussi, une patiente peut avoir recours à l’hypnose dans le cadre d’un accouchement prévu par césarienne, afin d’appréhender cette intervention avec calme et sérénité.

Comment se déroulent les séances de préparation ?

Il est conseillé de débuter les séances d’hypnose à partir du sixième mois de grossesse, mais certaines mamans préfèreront commencer plus tôt. Les séances durent environ une heure, et doivent être espacées d’une ou deux semaines. Pour que la préparation à l’accouchement soit efficace, il faut compter au moins quatre à cinq séances, mais ce nombre peut varier selon les cas.

Même si l’hypnose pour se préparer à l’accouchement peut se pratiquer en séances collectives, il s’agit le plus souvent de séances individuelles. Ces séances peuvent être dispensées par une sage-femme ou un médecin formé à l’hypnose, ou par un hypnothérapeute. En général, la séance commence par un échange, lors duquel la future maman peut exprimer ses désirs et ses inquiétudes. Ensuite, vient la phase d’hypnose à proprement parler. A l’aide de diverses techniques, le praticien enseigne à la patiente à gérer sa douleur, par exemple grâce à la méthode du transfert de la douleur ou encore de la visualisation.

L’hypnose le jour de l’accouchement

Le jour J, il arrive qu’une sage-femme ou un médecin anesthésiste formé à l’hypnose assistent la future maman dans la salle d’accouchement, et ce, même si la patiente est formée à l’autohypnose. Leur rôle est d’accompagner la future maman tout au long du processus. Il est possible de réaliser une séance d’hypnose au moment de la pose de la péridurale, mais cette technique peut s’utiliser à n’importe quel moment de l’accouchement, pour libérer la patiente de son angoisse. Les témoignages de femmes ayant accouché sous hypnose sont très positifs, que ce soit pour gérer la douleur ou pour diminuer le stress.

 

L’hypnose constitue donc une méthode efficace pour se préparer à l’accouchement, à la fois douce, sans danger, et adaptée à toutes les femmes. Alors, seriez-vous tentée de recourir à l’hypnose pour préparer votre accouchement ?