L’hypnose pendant la grossesse : dans quel cas y recourir ?

 

 

L’hypnothérapie est une pratique de plus en plus populaire qui aide de nombreux patients à venir à bout de divers troubles. Qu’en est-il des maux de grossesse ? Les femmes enceintes peuvent se sentir angoissées face à l’accouchement, ressentir une anxiété liée à la grossesse, lutter contre la dépendance au tabac, etc. Les petits désagréments qui peuvent survenir au moment de la grossesse sont multiples, et varient d’une femme à l’autre. L’hypnose peut-il venir en aide aux femmes enceintes ? Est-il recommandé de pratiquer l’hypnose lors de la grossesse ? Nous faisons le point sur cette pratique.

L’hypnose, comment ça fonctionne ?

Bien loin des idées reçues que l’on peut avoir sur cette pratique ancestrale, l’hypnose n’est pas réservée qu’au monde du spectacle et ne s’apparente en rien à de la magie ou à un phénomène surnaturel. L’hypnose se définit comme un état de relaxation profonde, proche de la méditation. Sous état d’hypnose, il est possible d’accéder à son inconscient, et de lui induire des changements souhaités par le biais de suggestions. Cette technique thérapeutique peut ainsi traiter différents maux : améliorer sa confiance en soi, vaincre une addiction, lutter contre une phobie, etc.

Bien que très efficace, l’hypnose ne fait pas de miracle, et il convient de toujours s’adresser à un hypnothérapeute agréé. Lors de la première consultation, le thérapeute va s’entretenir avec vous pour comprendre votre problème et s’assurer que votre objectif est réalisable. Si votre objectif n’est pas réaliste, l’hypnose sera inefficace.

Ces dernières années, de plus en plus d’individus ont recours à l’hypnose, car cela fonctionne sur une grande majorité de la population, et offre des résultats rapidement.

Peut-on faire de l’hypnose lorsqu’on est enceinte ?

L’hypnose est une médecine douce qui ne présente absolument aucun danger pour la santé. En réalité, c’est un état naturel dans lequel nous sommes plongés plusieurs fois par jour, sans même nous en rendre compte. Ainsi, les femmes enceintes peuvent y avoir recours car l’hypnose n’affectera en rien le développement du bébé, au contraire.

Toutefois, il est important de préciser que l’hypnothérapie est une médecine complémentaire qui n’a pas vocation à remplacer le suivi de grossesse par un professionnel de la santé.

Quels sont les bienfaits de l’hypnose pendant la grossesse ?

 

Réduire l’anxiété

De nombreuses femmes éprouvent de l’anxiété durant leur grossesse, en particulier lorsqu’il s’agit du premier enfant. C’est un sentiment tout à fait normal, cependant il peut s’avérer nocif de ressentir trop de stress durant la grossesse. Diverses études sur les bienfaits de l’hypnothérapie pendant la grossesse démontrent de l’efficacité de l’hypnothérapie pour réduire le stress prénatal. Grâce aux suggestions du thérapeute, la patiente remplace ses pensées négatives par des sentiments positifs et optimistes. Ainsi, l’hypnose procure en sentiment de relaxation, et la femme enceinte peut aborder sa grossesse de manière sereine. Après tout, il n’y a pas de raison que la grossesse ne soit pas vécue comme une expérience agréable et un moment de bonheur.

Soulager la douleur et diminuer le stress pendant l’accouchement

Chaque femme a une expérience de l’accouchement très différente. Toutefois, une peur importante ajoutée à du stress et à de la tension peuvent rendre ce moment particulièrement difficile. Là encore, l’hypnose peut intervenir pour parvenir à gérer ses pensées négatives et ses peurs, pour aborder l’accouchement de façon sereine.

Mais une femme enceinte peut également être plongée en état d’hypnose pendant l’accouchement. Sous hypnose, elle sera apte à se concentrer uniquement sur les sensations agréables, et être plus détendue. Il est également possible d’apprendre à pratiquer l’autohypnose, qui consiste à se plonger soi même en l’état d’hypnose, sans l’aide d’un tiers. Certes, c’est une technique qui requiert de l’entrainement et de la pratique, mais elle peut s’avérer très efficace le jour J pour se relaxer et réduire la douleur.

D’après une revue datant de 2012, prenant en compte sept études différentes à propos de l’accouchement sous hypnose, l’hypnose aiderait non seulement à réduire la douleur au moment de l’accouchement, mais aussi la durée du séjour à l’hôpital des mamans.

Autres bienfaits notables

Même si les deux applications principales de l’hypnose durant la grossesse sont celles citées précédemment, cette pratique a de nombreux autres bienfaits. Par exemple, certaines femmes enceintes ont des difficultés à arrêter de fumer, et l’hypnose offre des résultats particulièrement satisfaisants pour lutter contre le tabagisme.

De plus, l’hypnose peut aider à traiter tous les désagréments qu’une femme peut vivre pendant cette période : nausées, vomissements, insomnies, hypersudation, etc. L’hypnose peut apporter des solutions pour permettre à chaque femme de vivre pleinement sa grossesse. Enfin, après l’accouchement, l’hypnose peut aider à lutter contre la dépression post-partum.

Combien de séances sont nécessaires ?

Le nombre de séances nécessaires varie en fonction de la patiente et de son objectif. Parfois, une seule peut suffire, tandis que d’autres verront des résultats au bout de plusieurs séances. Dans tous les cas, le thérapeute vous fera part du nombre de séances qu’il préconise lors de votre première consultation.

Avec un peu de pratique, les futures mamans peuvent également apprendre à pratiquer l’autohypnose, pour poursuivre les exercices chez elles. Certes, cette technique requiert une certaine pratique, mais il est par exemple possible de s’aider d’un guide audio pour attendre l’état d’hypnose, sans l’aide d’un tiers. Tout comme l’hypnose, l’autohypnose possède de nombreux bienfaits, mais elle peut se pratiquer n’importe où et n’importe quand.

En conclusion, l’hypnose est tout à fait recommandée pour les femmes enceintes car elle peut parvenir à éliminer plusieurs troubles, afin de vivre sa grossesse en toute sérénité. L’hypnose va accentuer le lien entre la mère et son enfant et permettra une meilleure approche de l’accouchement. Prêtes à essayer ?